Trucs de Maman

Ce lien qui nous unit…


Quand on est parent, un lien unique se crée avec chacun de nos enfants, un lien fort, indestructible et surtout indescriptible…




Pour une femme, ce lien peut commencer dès le début de la grossesse. Pour moi, cela n’a pas été le cas. Je suis de celle qui ont besoin d’avoir leur bébé dans les bras pour créer le lien…
J’avoue que c’est un peu perturbant et difficile à avouer. Mais oui, moi je n’arrive pas à visualiser vraiment mon bébé dans mon ventre, alors oui j’aime le fait que ce bébé sera le mien et je le chéri tout de même, mais ce lien si fort n’est pas encore créé.
 
Pour ma dernière grossesse particulièrement mal vécu par rapport à l’annonce du sexe ou au fait que je n’aimais pas être enceinte,
j’ai eu peur pour ce lien.
Mais à la minute ou j’ai vu mon fils, il s’est immédiatement créé et je l’ai aimé d’un amour inconditionnel, peut-être même plus vite et plus fort que pour la loutre car je savais déjà un peu tout le bonheur qu’il allait m’apporter dans ma vie.
 
 
 
Depuis un peu plus de 3 ans et 4 mois je suis maman et j’ai découvert ce lien unique qui nous relie à nos enfants.
Ce lien, il n’y a pas que les mamans qui le connaissent heureusement, et je sais que mon mari a lui aussi un lien unique avec nos enfants. Il ne le vit pas de la même manière ni ne l’exprime de la même façon mais je sais que, comme pour moi, ses enfants sont sa raison de vivre dorénavant.
 
Pour la loutre, nous avons eu la chance de pouvoir rester avec elle en continue jusqu’à ses 14 mois où elle a commencé à fréquenter la crèche. Jusque là nous l’avons gardée avec nous et chaque jour nous avons pu profiter d’elle à fond et créer un lien très fort, vous le savez, ma fille c’est ma vie, et ce blog en est la preuve. Elle m’a rendue maman et m’a ouvert à un univers très spécial et qu’on ne peut malheureusement connaître qu’en devenant maman.
 
 
 
 
Pour petit renard, les choses se passent un peu différemment. Chaque enfant est différent aussi alors chaque histoire est unique.
Déjà j’ai eu peur de ne pas l’aimer de la même façon car j’aurai voulu une fille. C’est dur à dire mais c’est ainsi et je l’assume. Mais je me suis trompée et j’aime mon fils tout autant que ma fille malgré mes craintes.
Petit renard est un bébé très différent de sa sœur et c’est vrai que c’est plus difficile mais c’est aussi un bébé extrêmement souriant qui nous renvoie notre amour en pleine face ☺
 
A presque 3 mois, je me lève encore 2 fois la nuit pour ses biberons et à 7h la nuit est terminée. Je sais que c’est le lot quotidien de nombreux parents mais la loutre ne nous avait pas habitués à ça…
A 15 jours elle faisait ses nuits et dormait jusque 10h du matin, et encore maintenant… la loutre est une grosse dormeuse.
Son frère dort peu et s’ajoute à ça son RGO qui fait maintenant partie de notre quotidien.
 
 
 
 
Mais le RGO renforce aussi notre lien en quelque sorte. Pour la loutre j’ai découvert le portage en écharpe mais je ne l’ai que peu pratiqué et plus comme mode de transport comme un autre.
Pour petit renard les choses sont différentes, c’est un bébé qui a de grands besoins affectifs et à besoin d’être beaucoup porté, notamment aussi à cause de son RGO.
Du coup, avec lui, je redécouvre le portage et apprend à vivre avec au quotidien. Ce n’est pas qu’un simple moyen de transport comme la poussette, c’est un véritable accessoire de bien-être et de réconfort, un bout de tissu qui nourrit ce lien très fort. Je sais déjà qu’avec petit renard, ce lien sera différent, ce sera le notre.
 
 
 
 
 
Pour moi, le lien que bébé tisse avec ses parents, ou même sa famille, est essentiel à son développement et va jouer un rôle important dans sa vie.
C’est pourquoi, le Laboratoire Gallia a développé une application qui va accompagner les futurs parents chaque jour tout au long de la grossesse, afin de les aider à créer ce lien.
Cette application, c’est 9 mois & moi, et elle est disponible gratuitement sur l’Appstore et Google Play, alors n’hésitez pas à l’utiliser, c’est un super outil !
Être parents est parfois difficile et peut même parfois être un vrai parcours du combattant. Mais nous ne sommes pas seuls et on peut trouver du soutien parfois là où on ne s’y attend pas.
Pour nous aider dans notre rôle de parent et nous apporter ce soutien, le Laboratoire Gallia ont également mis à disposition Âllo Laboratoire Gallia. C’est un service disponible 24h/24 et 7j/7 avec des experts au bout de la ligne, prêts à répondre à tout vos interrogations et inquiétudes. Là aussi je vous le recommande car il est toujours rassurant d’avoir quelqu’un qui peut répondre aux milliers de questions que nous, parents, nous avons dans la tête.
 
 




En plus, vu qu’ils sont super sympa chez Gallia, ils me permettent de faire gagner à l’un ou l’une d’entre vous le même lot que j’ai eu la chance de recevoir, à savoir : un porte-bébé bandeau de Studio Romeo et un petit cadre personnalisé de chez Silly & Billy.
Pour jouer ? Rendez-vous sur la page Facebook !
Grossesse

Nos faire-part sur mesure Star Wars !

Pour la loutre, nous avions fait nos faire-part nous-même. Bon j’avais opté pour quelque chose de très simple ! Mais là je m’étais dit que je n’aurais ni le temps ni le courage de réitérer l’expérience.



Il y a quelques mois, j’ai été contactée par le site : Jecreemonfairepart.fr qui m’a alors proposé de réaliser mes faire-part de naissance pour petit renard. J’ai immédiatement accepté, ravie de pouvoir tester alors cette grande nouveauté pour moi.

Ce site propose la réalisation de faire-part de naissance et de mariage sur mesure ou d’après des modèles déjà existant et même des faire-part vidéo ! Il proposent également des cadeaux tels que des calendriers, albums photos, etc…

Personnellement, nous avons choisi la formule sur mesure car j’avais une idée bien précise de ce que je voulais. Un truc qui m’est venu comme ça, comme une envie de pisser 🙂


– On a donc commencé par un premier contact par mail en donnant mon ébauche d’idée. Le processus est ensuite lancé et tout est géré sur le site, ce qui facilite l’échange et la réalisation.

– Suite à ce premier contact, un devis est ensuite réalisé et envoyé. Puis, si le devis est accepté, la conception peut commencer !

– On fournit donc le texte et les photos ainsi que ses idées en détail. 48h plus tard, une maquette est disponible dans l’espace client sur le site.

– Suite à ça, on peut valider ou modifier la maquette. J’ai de suite valider car malgré le peu d’idée fournies (juste le plus gros), l’infographiste à parfaitement cerné ma demande et à réalisé le faire-part que j’avais en tête et même mieux !

– Si la maquette est validée, on reçoit et valide un BAT ( Bon à tirer ) numérique ou papier avant de lancer l’impression.

– Lorsque l’impression est lancée, il faut compter entre 5 et 30 jours (selon le produit ) pour recevoir les faire-part à domicile. Nous avons dû attendre 30 jours car notre faire-part a nécessité une découpe laser qui prend plus de temps et une finition d’impression acrylique, mais l’attente en valait la peine !

Voilà, je vous dévoile enfin nos faire-part de naissance pour petit renard, réalisés sur le thème Star Wars

 
 

 La photo à été réalisée d’après un modèle trouvé sur Pinterest et grâce à l’objectif de mon frère 🙂



Cette première expérience de création de faire-part en ligne s’est déroulée à merveille pour moi et je suis vraiment ravie d’avoir pu réaliser des faire-part originaux et uniques qui nous correspondent ( Oui on est des gros geeks… ).

Je vous recommande bien entendu chaleureusement le site Jecreemonfairepart.fr car ils ont fait preuve d’une grande créativité et d’un grand sérieux lors de la réalisation de ces faire-part et ont été très à l’écoute et disponibles concernant le suivi de celle-ci.

Famille, Grossesse

Mon accouchement express…

Presque deux semaines plus tard (le temps de se remettre de ses émotions ! ), je reviens pour vous raconter mon accouchement quasi express ( en tout cas tellement plus rapide que ce à quoi je m’attendais ! ).

Je me doutais que ça allait arriver ce jour car on m’avait prévu un déclenchement pour bébé trop gros
( au final pas tant que ça mais bon… )

Du coup, la veille au soir, je suis morte d’angoisse. Sérieux, je sais pas si c’est pas plus flippant de savoir la date précise !
Je me pose plein de questions, je me demande comment ça va se passer, si ça va bien se passer, comment va être bébé, comment va réagir la loutre en le découvrant, comment va se passer cette nouvelle vie à 4 ( oui je me projette ), et puis je reviens au lendemain et je me demande combien de temps va durer le travail, est-ce-que je vais avoir mal, est-ce-que ça va bien se passer cette fois, est-ce-que je vais accoucher le jour-même, BREF, tellement de questions dans ma tête !
Résultat : 4h de sommeil cette nuit là…


Je me lève donc difficilement le matin mais relativement sereine, tout du moins plus que la veille…
Nous arrivons donc à 7h30 à la maternité ( on avait déposé la loutre la veille chez Papy et Mamie pour ne pas avoir à la réveiller trop tôt ) et on m’annonce que toute les chambres sont occupées et que l’on va m’examiner pour voir ce qu’on fait… OK… Ça commence vachement bien…

8h, une sage-femme m’examine.
Bon signe, col effacé et ouvert à 2. Du coup elle va en parler avec les collègues et médecins pour savoir ce qu’ils font de moi…

Je n’ai pas attendu longtemps, on vient vite me chercher pour me passer direct en salle de travail où il y a de la place.

9h, je suis branchée de partout et le produit pour déclencher l’accouchement circule dans mes veines.
Les contractions commencent légèrement, on attend…
Encore un peu stressée et peur de la suite des événements…



11h, le col n’a pas bougé. La sage-femme décide donc de me poser la péridurale afin de percer la poche des eaux.
Euh, là, clairement, ça change tout ! Les contractions sont hyper douloureuses, l’anesthésiste revient deux fois pour passer le produit plus directement et cela me soulage un peu plus mais j’ai bien mal ! C’est là que la théorie devient difficile à mettre en pratique malgré les cours de yoga / respiration / relaxation…

12h, on comprend pourquoi j’ai si mal, je suis passée de 2 à dilatation complète en 1h…
On à le temps alors la sage-femme me dit qu’on va attendre que bébé descende tout doucement.

13h15, nouvel examen, je sens que ça pousse, bébé arrive, on s’installe !

13h36, petit renard pousse son premier cri et fait de nous des parents heureux et comblés !
Un accouchement express, en 3 poussées il était là et sans aucune aide de ventouse ou autre, quel bonheur !

 



16h30, je monte en chambre avec bébé et Papa part ensuite chercher la loutre pour qu’elle rencontre son petit-frère.

19h, la loutre arrive pour la grande rencontre ! J’appréhende beaucoup, d’autant plus que je l’ai eue un peu au téléphone et elle était triste et ne comprenait pas que je ne puisse pas rentrer à la maison…
Finalement, la rencontre se passe très bien. Sur conseil de ma sage-femme, j’avais laissé petit renard dans son berceau pour que la loutre aille vers lui et que je ne lui impose pas. Elle a fait sa timide mais avait l’air très heureuse de rencontrer ce “petit bébé”.

 



Au final, beaucoup d’appréhension, une grossesse pas forcément facile, mais un accouchement de rêve et un bébé d’amour !

Et étrangement et à la surprise générale, depuis qu’elle est devenue grande sœur, la loutre à décidé d’être propre la nuit !
Fini les couches pour la loutre ! 🙂

Famille

Petit renard est arrivé…


Je suis heureuse et fière de vous annoncer la naissance de mon petit renard qui est arrivé le 15 mars 2017 à 13h36.

Un accouchement de rêve dont je vous parlerai très vite plus en détail et un bébé d’amour !

La loutre est, elle aussi, très contente que son petit frère soit enfin là et elle se comporte en véritable grande sœur !

Je suis juste aux anges et tellement amoureuse de mon petit bonhomme !!!
Je vais très vite revenir pour vous parler de notre nouvelle vie à 4 ! 🙂

Grossesse

Ma valise de maternité…

Avec un terme prévu dans 3 semaine, il est grand temps de s’atteler à la valise de maternité !
Bon pour de vrai, elle est prête depuis 3 semaines aussi, j’avais trop peur ! 🙂




Et puis, en réalité aussi, j’en ai deux, une petite pour la salle de travail et une grosse pour le séjour.

Alors, en exclusivité, je vous révèle ce que contiennent mes bagages ! 🙂



Ma valise pour la salle de travail :

 

 



Ma valise pour le séjour à la maternité :

 


A savoir que je ne vais pas allaiter, alors pour les mamans allaitantes il faudra rajouter quelques petites choses comme des soutiens-gorges d’allaitement, des coussinets et un coussin.

Il faudra aussi que Papa se prévoit un peu de monnaie pour les distributeurs (café, boissons, en-cas ) et de quoi ne pas s’ennuyer car ça peut parfois être long, surtout quand Maman est soulagée et qu’elle peut dormir !

Famille

La boîte à Papa et la boîte à grande sœur…

Bon soyons clairs, d’ici 1 mois maximum je serai Maman de deux enfants

Ça commence à se rapprocher sérieusement, alors on se prépare aussi ! 
Pour la naissance de la loutre, j’avais préparé une petit boîte remplie de cadeaux à son Papa qui allait se retrouver tout seul à la maison pour la première fois aussi longtemps…

Cette fois, il ne sera pas seul, mais ça ne veut pas dire que c’est facile de se séparer pour ces quelques jours à la maternité, et cela risque aussi d’être difficile pour la loutre ( et pour moi ).

Alors je leur ai fait à chacun une petite (pas si petite en fait ) boîte afin de mieux supporter cette séparation. D’autant plus que bébé va être bien gâté lui aussi !

 
 

Voilà donc ce que j’ai mis dans la boîte à Papa dabord :

– Un peu de lecture avec des magazines qu’il aime.
– Encore un peu de lecture avec une BD pour sa collection et une mini BD Dark Vador et fils pour rester dans le thème.
-Un paquet de bonbons histoire de pas mourir de faim en mon absence.
– Un body thème star wars pour bébé (oui papa est fan )
– Un ensemble T-shirt enfant et body bébé assorti, qui va être trop mignon sur nos ptits loups !!

Je compte aussi lui ajouter des mouchoirs et de la Vitamine C pour rigoler.

 




Pour la loutre j’ai choisi une jolie boîte qui pourra lui servir pour ranger ses affaires après, et on lui a choisi de jolis cadeaux qui lui plairont. Voici ce que contient la boîte à grande-sœur :

– Une boîte coffre au trésor contenant des couleurs pour le bain qu’elle adore.
– Une petite boîte Playmobil avec une maman et son bébé en poussette.
– Un porte-poupon Ergobaby pour faire comme Maman.
– Un trio gel douche / shampoing / bain moussant bio et pour les princesses pour qu’elle ait maintenant son propre gel douche de grande sœur et plus le même que bébé.
– Quelques petits livres et cahiers d’activité.
– 1 livre sur le bébé.
– 2 livres qui j’espère lui feront comprendre à quel point je l’aime malgré l’arrivée du bébé et en plus de mes mots à moi.


Je leur ai aussi à chacun une petite lettre pleine d’amour. J’espère que ces quelques petites attentions leur plairont à chacun en tout cas…


Et vous, vous aviez fait des boîtes, ou vous voudriez en faire ? Avec quoi dedans ?

Achats et Tests

Ma liste de naissance pour bébé 2…

Alors oui, même quand c’est un petit second, on a encore besoin de quelques petites choses pour accueillir bébé, surtout quand la première est une fille et le second un garçon, et qu’on s’est lâché sur le rose !
J’ai donc choisi de faire à nouveau une petite liste de naissance avec les quelques “petites” choses dont je vais encore avoir besoin, et de vous en faire profiter afin de peut-être vous donner des idées 😉

Voici donc, en avant-première ou presque, ma super liste de naissance spéciale bébé renardeau ! 🙂

1 – Kit de Biberons Avent Nouveau-né : pour la loutre j’avais aussi choisi cette marque qui avait été adoptée avec succès, je réitère donc avec la nouvelle tétine.

2 – Chaise Tripp Trapp : là aussi nous avions choisi cette même chaise pour la loutre, mais la chaise étant top et évolutive, il en faudra une chacun !

3 – Lot de carte “Ma première année” : j’avais appris l’existence de ces cartes un peu tard pour la loutre alors cette fois, je les veux !! 

4 – Thermomètre infrarouge Braun : J’en ai voulu un aussi pour la loutre mais je n’ai pas trouvé mon bonheur. Celui-ci me tente bien !

5 – Veilleuse tortue ciel étoilé : Cette veilleuse était aussi sur la liste de naissance de la loutre mais personne ne nous l’a offerte et avec le temps, nous en avions choisi une autre, mais je réitère aussi !

6 – Trousse de soin Babymoov : Une super trousse, une super marque, avec tout le nécessaire pour prendre soin de bébé ! Pour la loutre, nous avions pris la version rose bien entendu ! 🙂

7 – Protège carnet de santé personnalisé : Un magnifique protège carnet réalisé par une créatrice et à personnaliser quand le prénom sera connu ! 😉

8 – Organiseur de siège arrière de voiture : Là, j’avoue, il m’en faut même deux parceque j’en ai marre des trucs en tout genre qui traînent dans la voiture !

9 – Ceinture de portage Liliputi : j’en rêve !! Trop belle et idéale pour emmener 2 / 3 trucs en ballade avec bébé en écharpe.

10 – Renard d’activité : J’avoue, pour ce petit mec on a totalement craqué sur le thème renard ! <3

11 – Bouillotte renard : Pour la loutre, quand elle a eu ses coliques, la bouillotte nous avait bien aidé !

12 – Miroir de voiture : parceque je me souviens même plus comment je faisais pour quitter la loutre des yeux un seul instant !!

J’ai fait cette liste sur Mes envies car j’ai trouvé le concept sympa : pas d’obligation d’achat sur le site puisqu’on peut y mettre des articles issus de partout, et la possibilité de donner une cotisation pour les objets les plus chers.

Voilà, donc si vous voulez voir ce que ça donne, et même si vous avez envie de participer ( on a le droit de rêver ! 😉 ), c’est par ici : MA LISTE DE NAISSANCE

Grossesse

J’aime pas être enceinte…


Aujourd’hui je vous avoue tout :
J’aime pas être enceinte !


Non la grossesse n’est pas toujours merveilleuse et sans problème, non tout n’est pas tout beau tout rose et je sais de quoi je parle !
J’ai eu la chance de vivre une belle grossesse pour ma première, une de celles qui donne envie d’être enceinte toute la vie
(enfin jusqu’à 8 mois quoi ).


Cette seconde grossesse, pourtant tellement désirée, ne s’est pas du tout passée comme je le pensais.
Bien entendu, je n’ai rien eu de grave et je n’ai pas de quoi me plaindre sur le plan de la santé, que ce soit la mienne ou celle de bébé,
mais ça n’a pas été une partie de plaisir pour autant !


Alors oui, à maintenant 35 SA ( ou 7 mois et demi pour les non initiés ), je crie haut et fort que je n’aime pas être enceinte et que
j’en ai marre !!!




Parceque pendant cette seconde grossesse, j’ai eu droit à ces petits “bonheurs” :

Grosse fatigue dès le début et qui ne m’a pas vraiment quitté de tout le long. Alors moi, je ne suis pas une siestarde et je ne me suis donc jamais endormie en journée pour récupérer un peu. J’aurai peut-être du parceque la fatigue m’a rendue plutôt nerveuse et un poil agressive pendant ces 8 mois. J’ai aussi beaucoup moins de patience avec la loutre qui en à parfois fait les frais à mon grand regret et malgré toute mes excuses et explications, j’ai beaucoup culpabilisé pour ça.

Des contractions sont arrivées assez précocement à partir de 4 mois et qui ne m’ont pas non plus lâchées jusqu’ici. Avec même une pointe de panique au retour de notre escapade dans le Sud, la route ne m’a pas aidée et j’ai eu beaucoup de contractions sur les deux jours qui ont suivi.

L’hyperémotivité qui à fait de moi une vraie fontaine ! Dès que je regarde un truc un peu émouvant, que chéri me fait des jolies déclarations ou que la loutre me dit “je t’aime à la folie maman”, je fond en larmes !
Bon c’est marrant 5 minutes hein mais à force bon, j’aimerai reprendre un peu le contrôle de mes émotions !

Le moral qui baisse au fur et à mesure. Dur dur, moi qui suit de nature assez positive, j’ai eu beaucoup de mal parfois à positiver et à avoir le moral, je suis parfois descendue très bas, alors merci encore une fois aux hormones, mais non merci !

L’effet Bidendum j’en ai un peu marre ! Pourtant, cette fois, j’ai pris seulement 12 kg, on est loin des 25 kg pris pour la loutre ! Mais j’avoue que le fait d’être très vite essoufflée, de ne pas pouvoir me baisser ou me mouvoir comme je l’entend, ça me saoule !

Les douleurs… Parceque bébé est bien mignon et c’est adorable de manifester sa présence dans nos bidons, mais parfois c’est juste très douloureux ! Déjà pour la loutre, je ne l’avais pas autant sentie bouger, mais là en plus, il adore non seulement jouer avec ma vessie, mais aussi se mettre dans des positions fortement désagréables pour mes organes ou mes côtes…

Les jambes gonflées, prêtes à exploser, que j’ai commencé à avoir depuis quelques jours. C’est loin d’être agréable et c’est encore une des joies de la grossesse dont je me serai bien passée !

Les angoisses qui s’accumulent tout au long de la grossesse et qui s’amplifient à l’approche du terme et quand on réalise que non, on est pas prêts !!

Les insomnies qui entretiennent bien entendu ma fatigue ! Quel bonheur de se réveiller fatiguée en pleine nuit, et de ne pas réussir à se rendormir pendant 2h !

Tous les examens, et surtout les prises de sang et analyses d’urines ! J’ai l’impression d’être un cobaye !

Et je vous passe les petits détails pas glam qui m’ont aussi accompagnés durant cette grossesse et qui n’ont pas été mes meilleurs amis !


Mais rassurez-vous, tout ça ne dure qu’un temps ( 9 mois en fait ), et dans 2 mois j’aurai déjà tout oublié et je me mourrai d’amour pour ce petit-être qui m’aura fait toute ces misères ! 🙂


Grossesse

Un deuxième trimestre difficile…



Depuis le 3 Octobre précisément, j’étais enfin entrée dans mon deuxième trimestre, soit, normalement, la période la plus cool de la grossesse ! J’avais hâte d’y arriver !

Mon deuxième trimestre correspond donc aux mois de Octobre, Novembre et Décembre.

C’est vrai que le mois d’Octobre s’est relativement bien passé, mais rien de transcendant non plus !
A partir de Novembre par contre, avec le déménagement et notre voyage à Londres, je commence sérieusement à ressentir que je suis enceinte et pas qu’un peu !


La marche commence déjà à être compliquée alors que j’y met du mien et que j’ai une réelle motivation : visiter la belle ville de Londres ! Mais des douleurs dans le bassin se font très vite ressentir dès que je force un peu et il est difficile d’avoir un bon rythme, alors on s’adapte au mien, un peu trop lent à mon goût… Le voyage se passe bien malgré tout et malgré une grosse fatigue et un moral en baisse.
Fin Novembre, il faut ensuite nous installer dans notre petit chalet du Marché de Noël, notre lieu de vie pendant 1 mois. Cela demande de gros efforts et de beaucoup rester debout aussi, très dur physiquement, mais j’encaisse.
Même ma seconde échographie, qui m’annonce un bébé en pleine santé, ne se passe pas comme elle devrait, tant la déception d’apprendre le sexe me pèse…


En Décembre, on à déjà attaqué ce Marché de Noël depuis 1 semaine et je suis déjà fatiguée.
J’ai mon rendez-vous mensuel avec la sage-femme le 12. Quand je la vois, je ne suis pas en grande forme. Tout va bien pour le bébé et mon col est parfait, mais le moral n’est pas au beau fixe et la fatigue est bien installée. Je commence pourtant à me faire à l’idée d’un petit garçon et je fais même les premiers achats !
Quelques jours plus tard, je passe mon test pour le diabète. Vous savez, ce moment parfait où on doit avaler un produit ignoblement sucré sans le rejeter et se faire piquer 3 fois en 2h ! J’ai adoré ! ( Et non je ne suis pas sérieuse !). D’autant plus que pour la loutre, mon mari avait pu m’accompagner, mais là, j’étais seule, et c’est long !
L’attente des résultats me stresse un peu, je suis persuadée de faire un diabète gestationnel, j’en ai les symptômes !
Ma sage-femme m’appelle quelques jours plus tard pour me donner les résultats des pds et des urines : tout est absolument parfait ! Pas de diabète et aucun déficit en quoi que ce soit, PARFAIT ! Je suis soulagée ! Même si du coup, rien n’explique ma fatigue et mon moral…
Fin Décembre, avec le rush de Noël et les fêtes, je suis épuisée. Mon mari me force à rester à la maison les deux derniers jours et j’en profite pour tomber malade ! ( D’un virus qui, 3 semaines après, ne m’a toujours pas lâchée !), ce qui, malheureusement, me fatigue encore plus…

Ce deuxième trimestre n’a pas été à la hauteur de mes attentes. Moi qui me voyait super cool, en pleine forme, j’ai été au final, très fatiguée et malade avec un moral très bas, donc vraiment pas idéal.
Je suis maintenant dans mon troisième trimestre et j’espère le vivre sous de meilleurs hospices afin de bien terminer cette seconde grossesse et accueillir un bébé en pleine forme !

Grossesse

Qui se cache dans mon bidon ?

Je dois tout de même vous dire, malgré une vie plutôt agitée ces derniers temps entre un déménagement, un voyage un Londres, mon installation au Marché de Noël et une super journée aux Efluents, malgré et parmi tout ça, j’ai en plus passé mon échographie du deuxième trimestre !

Je suis donc retournée voir ma sage-femme spécialisée dans les échos que j’avais déjà rencontrée lors de ma première échographie.
Elle a donc bien tout contrôlé et nous à rassuré en nous apprenant que tout allait très bien, que le développement et la croissance de bébé étaient parfaits, qu’il n’y avait à priori aucune malformation Un grand Ouf pour nous ! Non parceque malgré tout, on ne veut jamais penser au pire, mais il y a toujours une petite partie de nous qui se l’imagine…


Après les examens “médicaux”, est venu le moment d’apprendre le sexe !
Oui parcequ’on voulait garder la surprise au départ, mais en fait on à pas réussi à tenir à la première écho et elle nous avait donné son estimation qu’elle ne pouvait pas confirmer.
A l’époque elle m’avait dit que ce serait probablement une seconde demoiselle…
Quand elle à commencé à descendre, le suspense était à son comble pour mon mari et moi ! Puis, arrêt sur image, et là, il a fallu en déduire sans aucun doute possible que c’est…………… Un garçon !

La surprise était totale ! Je crois que j’ai dû être en état de choc pendant quelques secondes. Moi qui m’étais secrètement persuadé que j’attendais une petite fille, mon cerveau à eu du mal à l’admettre et je me suis entendu demander à la sage-femme : ” C’est un garçon ?”, malgré l’évidence…
Je me suis tournée vers mon mari qui avait les larmes aux yeux.

Nous avons fini l’examen, finalisé les papiers avec la sage-femme et regagné le parking.
Mon mari me connaissant parfaitement, m’a alors demandé comment j’allais et là…j’ai pleuré…
Je sais que c’est égoïste et nul de pleurer alors qu’on attend un enfant en pleine santé, mais à ce moment là, dans ma tête il n’y avait qu’une seule chose : Un garçon, quelle déception !
Je m’imaginais tant cette petite sœur pour la loutre, cette relation privilégié qu’elles auraient, me replonger dans les robes, être face à ce que je connais déjà, etc…
En voyant mon mari toujours aussi sous le choc et toujours les larmes aux yeux, je lui ai demandé si lui aussi était déçu car je sais qu’il aurait aussi voulu une petite fille. 
Mais je me trompais totalement car il était, en fait, fou de joie et tellement ému à l’idée qu’on attendait un petit garçon ! J’ai été très surprise et très heureuse de le rendre heureux.

8 jours ont passé depuis cette nouvelle. 8 jours où j’ai discuté avec des amis proches, des mamans de garçons, qui ont pu me soutenir et me consoler. 8 jours où je me suis efforcée de “digérer” cette nouvelle qui était une merveilleuse nouvelle et non une mauvaise !
Pendant ces 8 jours, j’ai essayé de me projeter avec un garçon, j’ai beaucoup parlé, parfois pas du tout, j’ai bien observé ma fille ( qui à très bien pris la nouvelle d’ailleurs ) et j’ai même fait mes tout premiers achats “garçon” afin de le concrétiser. Je me suis promenée dans les allées des vêtements “bébé garçon”, ce que je ne faisais quasiment jamais pour me familiariser un maximum.

Maintenant, je commence à me faire à cette idée et je peux commencer à m’en réjouir. Je sais que j’ai déjà ma fille, ma princesse, et que j’aurai en plus, un petit prince à chérir 🙂